Laboratoire Etnas

Voir tous nos produits
mon image retour au sommaire

Beauté, Minceur, Anti-âge

ANTIRADICALAIRES ET ANTIOXYDANTS,
UNE STRATEGIE DE PROTECTION

  1. Les radicaux libres
  2. Stress Oxydatif
  3. Les antiradicalaires et les antioxydants
  4. Prévention, entretien ou traitement : la stratégie alimentaire
  5. De bonnes raisons pour se faire plaisir !
  6. La coopérativité indispensable

__

haut

Les radicaux libres

Ce sont des espèces chimiques produites par l’organisme ou dans la nature.Dans l’organisme, ils sont l’expression de la respiration et du fonctionnement cellulaire, ils peuvent être activés lors d’infections, d’inflammations.

Dans certains cas, ils sont produits en excès et réagissent avec nos graisses, nos sucres, nos protéines, notre ADN et altèrent les membranes de nos cellules, donc nos tissus et nos organes.

Dans la nature, les radicaux libres sont le résultat de l’action de radiations naturelles (UV, radioactivité naturelle…) ou artificielles, d’émanations diverses (pollution, tabac, voiture et industrie...). On comprend que les radicaux libres naturels peuvent s’additionner et aggraver le stress oxydatif.


__

Stress Oxydatif

Quand l’ensemble des moyens dont dispose l’organisme est insuffisant pour neutraliser les radicaux libres produits, on parle de stress oxydant ou oxydatif.


__

Les antiradicalaires et les antioxydants

Le résultat de l’action des radicaux libres est une oxydation. Le phénomène radicalaire est présent partout dans la vie et dans toutes les pathologies : du rhume au cancer, du coup de soleil à la polyarthrite rhumatoïde, de la cataracte à la maladie d’Alzheimer, sans oublier l’eczéma, l’infarctus du myocarde, la plaque d’athérome et l’ulcère de l’estomac…

Aucun tableau clinique n’est exempt de radicaux libres !

Pour préserver l’organisme, on peut :

• agir sur la cause radicalaire, on utilise des antiradicalaires.

• agir sur la conséquence, l’oxydation, on administre des antioxydants.

Le plus souvent ces 2 phénomènes se produisent simultanément et sont des réactions en chaîne qu’il faut stopper.


__

haut

Prévention, entretien ou traitement : la stratégie alimentaire

Avant tout, il faut bien se nourrir.Les végétaux synthétisent les éléments de leur protection antiradicalaire et antioxydante.

En consommant fruits et légumes, nous les ingérons et bénéficions de leurs propriétés actives. Ils contiennent des flavonoïdes ubiquitaires, antiradicalaires et antioxydants, épargnant la vitamine C, épurant les différentes formes radicalaires de l’oxygène et interrompant les réactions d’oxydation et de dénaturation.


__

De bonnes raisons pour se faire plaisir !

Thé, raisin, cacao ont une forte capacité antioxydante liée aux polyphénols.Les baies (cerises, mures, myrtilles) contiennent des tanins protégeant foie et peau de l’oxydation… Les épices (safran, curcuma, thym, romarin) ont des effets antioxydants et antiradicalaires.


__

La coopérativité indispensable

Les principaux antioxydants sont interactifs et leur coopérativité est nécessaire: par exemple les flavonoïdes permettent d’épargner et d’améliorer l’utilisation de la vitamine C, qui elle-même régénère la vitamine E, qui elle même active le sélénium…

Ces données simplifiées vous expliquent le mode de construction des OPC de la gamme protection cellulaire.


__

retour au sommaire

Le saviez-vous ?

L’oxygène, c’est la vie… mais environ 5% de celui-ci participe à notre oxydation : nous “rouillons” ! Les cibles de l’oxydation sont les lipides, les protéines, les sucres et l’ADN. Ces molécules constituent nos cellules et notre capital génétique. On comprend aisément leur importance et celle de leur sauvegarde.

Nous vous recommandons les produits suivants :

haut