Laboratoire Etnas

Voir tous nos produits
mon image retour au sommaire

Equilibre, Bien-être

LA MENOPAUSE

  1. Les troubles de la ménopause
  2. Les bouffées de chaleur
  3. Les troubles de l'humeur
  4. Fatigue
  5. Troubles vaginaux et baisse de libido
  6. Troubles urinaires
  7. Ostéoporose
  8. Autres troubles
  9. Suivi médical
  10. La post ménopause
  11. Le point sur la ménopause

__

haut

Les troubles de la ménopause

Les troubles de la ménopause sont d’une intensité et d’une durée variables d’une femme à une autre. Voici les principaux :


__

Les bouffées de chaleur

Elles concernent plus de 50% des femmes. Elles sont liées à l’arrêt de la production d’œstrogène par les ovaires. Elles provoquent une sensation de chaleur envahissante, des rougeurs de peau, au niveau du visage, du cou puis se dispersent le long du corps. Très incommodantes, elles sont souvent favorisées par les émotions quotidiennes.Elles peuvent être accompagnées de sueurs abondantes nuit et jour.


__

Les troubles de l'humeur

Les perturbations hormonales, aggravées par les insomnies liées aux bouffées de chaleur, retentissent sur l’équilibre nerveux: anxiété, angoisses, état dépressif voire dépression, sautes d’humeur.


__

Fatigue

Une sensation de fatigue générale peut s’installer.Il faut la traiter avant qu’elle ne se transforme en dépression. Elle peut être due à la carence en œstrogènes ou à un déséquilibre thyroïdien fréquent qu’il faut savoir rechercher. Les réveils nocturnes l’entretiennent.


__

haut

Troubles vaginaux et baisse de libido

La sécheresse vaginale, provoquée par la carence hormonale, favorise les infections vaginales et perturbe les rapports sexuels en les rendant douloureux.Le rôle du psychisme au niveau de la libido est fondamental. Ne laissez pas évoluer, consultez.


__

Troubles urinaires

Les fuites urinaires doivent être prises en compte dès leur apparition afin qu’elles ne s’accentuent pas. Le traitement de la trophicité vulvo-vaginale les améliore. Une rééducation périnéale est indiquée.


__

Ostéoporose

La prévention de la déminéralisation repose sur une alimentation riche en calcium, un apport suffisant en vitamine D et en protéines dès l’enfance.

Une activité physique régulière diminue les risques et améliore le pronostic. Le dépistage doit être systématique :
ostéodensitométrie, bilans sanguins et urinaires.

Il existe des solutions nutritionnelles complémentaires : vitamines B, C et K, les OPC, le thé, la graine de lin. Il convient de ramener le rapport des acides gras oméga 6/oméga 3 à 5 sur 1, en diminuant la consommation des huiles oméga 6 : principalement tournesol, maïs, pépin de raisin, carthame.


__

Autres troubles

Douleurs ostéo-articulaires, problèmes cardiovasculaires liés à la chute de la sécrétion d’œstrogènes, perte de cheveux…


__

haut

Suivi médical

Vous devez effectuer des examens réguliers : (tension artérielle, frottis de dépistage, mammographie, prise de sang…).


__

La post ménopause

Il s’agit de la période qui suit la ménopause et qui peut donc durer plusieurs dizaines d’années, trente années et plus.


__

Le point sur la ménopause

La ménopause n’est pas une maladie mais un état normal qui correspond à l’arrêt de la sécrétion hormonale ovarienne. Elle se définit par l’absence de règles depuis 1 an.

Il est important, même en l’absence de troubles (bouffées de chaleur...), de savoir que certains organes réagissent à cette nouvelle situation.

La peau perd de son élasticité et de sa souplesse; la muqueuse vaginale de sa trophicité, et les travaux récents confirment que même le cerveau et les os souffrent de l’absence de sécrétions hormonales.


__

retour au sommaire

Le saviez-vous ?

On ne grossit pas toujours à la ménopause mais le plus souvent on modifie les composantes de son poids. En moyenne 8 kg de muscles deviennent 8 kg de graisses. Leur localisation différente explique les modifications de votre silhouette: les graisses s’accumulent sur le ventre, les cuisses, les fesses et les bras.

Traitement médical :

Votre praticien peut vous proposer un traitement phytothérapique hormonal de ménopause (TPHM): il s’agit d’une véritable alternative. Ces traitements aux phyto-hormones ne doivent pas faire l’objet d’une automédication car ils peuvent présenter des contre-indications à respecter.

Nous vous recommandons les produits suivants :

haut