Laboratoire Etnas

Voir tous nos produits
mon image retour au sommaire

Santé, Hygiène de Vie

LES OMEGA 3 : BONNES MATIERES GRASSES

  1. Les oméga 3, de bonnes matières grasses
  2. Protection du système cardio-vasculaire
  3. Cholestérol
  4. Action cérébrale
  5. Equilibre émotionnel, stress
  6. Action anti-inflammatoire
  7. Hygiène et beauté de la peau
  8. Grossesse et enfance
  9. Immunité
  10. Energie
  11. Publié en 2009
  12. Sachez-le !
  13. A lire absolument :
  14. Pour plus d'informations, consulter :

__

haut

Les oméga 3, de bonnes matières grasses

Plus qu’une source d’énergie, les oméga 3 sont bénéfiques pour votre santé : prévention, traitement des maladies cardio-vasculaires et inflammatoires, résistance à l’insuline, diabète et obésité, maladies neurodégénératives. Plus la recherche avance, plus on découvre de bienfaits aux oméga 3.


__

Protection du système cardio-vasculaire

Les oméga 3 assurent une meilleure fluidité cellulaire donc vasculaire. Leur consommation conduit à la diminution de la pression artérielle chez les hypertendus : ces acides gras sont bénéfiques dans les cas d’hypertension, troubles du rythme cardiaque, AVC (accident vasculaire cérébral).


__

Cholestérol

La consommation d’oméga 3 (poissons de mers froides, huiles de colza, de soja, graines de lin…) diminue le “mauvais cholestérol” circulant et la formation de la plaque d’athérome (plaque de cholestérol qui bouche les artères). Elle participe aussi à la baisse du taux sanguin de triglycérides en excès.


__

haut

Action cérébrale

Le cerveau est l’organe le plus gras du corps. Les oméga 3 représentent 15 à 20% de ses constituants. Pour bien fonctionner, le cerveau a besoin d’un apport suffisant en oméga 3. Les oméga 3, en particulier DHA, permettent d’améliorer le comportement, la concentration et les fonctions cognitives. Leur rôle sur les dégénérescences neurologiques, en particulier dans la maladie d’Alzheimer, est en cours de validation.


__

Equilibre émotionnel, stress

Les oméga 3 améliorent la qualité de la neurotransmission en favorisant les échanges et la fixation des médiateurs de comportement. Ils ont un rôle sur l’équilibre de l’humeur dans les cas de stress, de déprime, de surmenages, de dépression à tout âge, à la ménopause et chez les personnes âgées. De l’irritabilité aux comportements hostiles, chez l’enfant hyperactif ou l’adulte, les oméga 3 apportent des résultats de bon augure.


__

Action anti-inflammatoire

En limitant la production de médiateurs de l’inflammation, les oméga 3 peuvent constituer ou accompagner un traitement de l’arthrite, de la polyarthrite rhumatoïde, de l’ostéoporose, de la maladie de Crohn, de l’eczéma, du psoriasis, de l’asthme…


__

haut

Hygiène et beauté de la peau

Constituant la membrane cellulaire, les oméga 3 donnent à l’épiderme souplesse et élasticité. Ils agissent sur l’hydratation de la peau, maintiennent l’épaisseur de sa structure et renforcent les capillaires.


__

Grossesse et enfance

Une alimentation riche en oméga 3 lors de la grossesse favorise le développement du cerveau et du système nerveux. Les recherches confirment les liens entre le taux d’oméga 3 du cerveau et le développement psychomoteur de l’enfant.De plus, l’apport d’oméga3 aux femmes enceintes participe au maintien d’un bon moral et prévient le baby blues.


__

Immunité

La carence en oméga 3 favorise l’asthme et les allergies, le diabète, le psoriasis. Ils interviennent sur des cellules et des mécanismes responsables de la protection et de la défense de l’organisme.


__

Energie

Les acides gras oméga 3 fournissent de l’énergie à votre organisme. Mais plutôt que de se stocker sous forme de réserve graisseuse, ils favorisent la formation du glycogène, carburant musculaire.Par ailleurs, un régime riche en oméga 3 diminue l’insulino résistance responsable des fringales et de la prise de poids.


__

haut

Publié en 2009

Consommer beaucoup d’oméga 6 génère des colites ulcéreuses : le Dr A. HART a étudié pendant 4 ans la consommation de 200 000 européens du nord au sud et a observé 2 fois plus de colites chez les gros consommateurs d’oméga 6. Les acides gras oméga 6, majoritaires dans l’huile de maïs, de tournesol, de pépin de raisin, de carthame, consommées en excès, sont convertis en acide arachidonique qui se transforme en substance circulant dans tout l’organisme, pro inflammatoire, et particulièrement dangereuse pour l’intestin. La consommation d’huiles riches en oméga 3, colza, noix, soja en particulier, à hauteur de 15 à 20 g par jour, permet d’abaisser le risque de colite ulcéreuse de plus de 75%.


__

Sachez-le !

Les toutes dernières normes 2009 de l’AESA (Agence Européenne de Sécurité Alimentaire) fixent l’apport quotidien à :

- 2 gr/jour pour l’acide Gamma Linolénique dit GLA, ce qui correspond à 1 à 1,5 cuillère à soupe d’huile de noix ou de colza,

- 250 mg/jour pour les oméga 3 à longue chaîne EPA/DHA,

- 10 gr/jour pour l’acide linoléique. 10 gr d’acide linoléique sont contenus dans 1 cuillère à soupe d’huile de maïs, de noix, de pépin de raisin ou tournesol !

Evitez donc de sur-assaisonner vos salades…et comptabilisez mayonnaise et autres apports déguisés en frites, beignets, pâtisseries, glaces…

PAS DE DOUTE, IL FAUT MANGER (BEAUCOUP) MOINS GRAS !


__

A lire absolument :

« Le Pouvoir des oméga 3 », Michel de Lorgeril, Edition Alpen.


__

Pour plus d'informations, consulter :

« L’alimentation ou la troisième médecine », Dr Jean Seignalet, Edition De Guibert. « Diététique du sujet bien portant », Frénot-Vierling, Edition Doin-SMDP.« Atlas de poche de nutrition », Biesalski, Grimm, Edition Maloine.


__

retour au sommaire

Notre conseil :

Les acides gras oméga 3 sont dits essentiels car notre corps est incapable de les fabriquer. Seule l’alimentation permet d’assurer nos besoins. Or des enquêtes d’habitudes alimentaires montrent que nos apports moyens en oméga 3 sont inférieurs aux recommandations nutritionnelles : 0,8 g. en moyenne au lieu de 2 g. par jour. Il est donc important de combler ce déficit. Mais une alimentation riche en oméga 3 n’est pas suffisante. Votre organisme a besoin d’activateurs pour les transformer en acteurs bénéfiques et pour les assimiler.

Nous vous recommandons les produits suivants :

haut