Laboratoire Etnas

Voir tous nos produits
mon image retour au sommaire

Tonus et Vitalité

Votre peau est-elle vraiment protégée ?

  1. Généralités
  2. Comment est faite la peau ?
  3. La peau au soleil
  4. Soleil et radicaux libres
  5. Une réalité qui nous échappe
  6. Au soleil toute l'année, il faut parfaire le tout

__

haut

Généralités

En plus d’être une enveloppe ou une barrière, la peau est un capteur qui va renseigner le corps sur les adaptations à faire aux conditions extérieures.

La surface de la peau exprime aussi des variations de l’intérieur, en rapport avec nos émotions,

nos états de fonctionnement et certains désordres.

La peau a aussi un système immunitaire propre et peut transformer l’énergie du soleil et de la lumière en signaux bio-climatiques jusqu’à un certain seuil : elle est très fragile et nous pouvons percevoir les sensations de chaleur, de picotement, les frissons, la transpiration… jusqu’à la brûlure, comme des informations pour éviter le pire.

Au départ, il s’agit de maintenir la température du corps, mais beaucoup d’autres enjeux existent.


__

Comment est faite la peau ?

La structure de la peau est très complexe et de nombreux éléments la constituent en un tout normalement homogène où l’eau joue un rôle fondamental.

Il faut évoquer la kératine de la couche cornée et la cystéine, un de ses constituants précieux, que l’organisme peut venir récupérer pour l’employer à d’autres fins, drainage ou détoxication par exemple, si l’organisme en manque : on peut observer, ainsi, une peau malsaine ou même abîmée.

Notre hygiène de vie, l’alimentation, le tabac, la pollution, la nature de nos cosmétiques, les bains ou les douches trop chauds, notre âge, les désordres hormonaux… influent considérablement sur la structure et le niveau d’hydratation nécessaires à son bon fonctionnement. L’eau doit pouvoir s’y fixer mais aussi y diffuser et y ETRE RENOUVELEE !


Un facteur naturel d’humidification, le NMF, est associé au film hydrolipidique, FHL, de la couche cornée, lui-même composé de protides, lipides, kératine en émulsion dans l’eau d’exsudation (transpiration).

La régulation de ce film est sous le contrôle de l’hypophyse et des surrénales, et varie en fonction de l’âge, de l’état de santé, de l’humidité ambiante… et du stress. Sa composition, 40% d’acides aminés, 20% d’acides gras et organiques, des dérivés d’acide lactique, d’urée, d’ammoniaque, lui confère une acidité physiologique donnée, participant à son activité-réactivité.

Son niveau d’hydratation et ses nombreux actifs en conditionnent l’intégrité; à défaut, diverses modifications et dégradations apparaissent.


__

La peau au soleil

Au soleil, la peau réagit et essaye de s’adapter aux rayons infra rouge (IR), UVA et UVB.

Le film hydrolipidique et la couche cornée en absorbent une partie. La pigmentation se déclenche mais l’exposition brutale ou trop rapide n’en permet pas encore la fonction protectrice.

Le coup de soleil, brûlure plus ou moins importante, provoque inflammation, déshydratation et destruction cellulaire plus ou moins profonde.

Même sans coup de soleil, à une exposition moyenne et usant de filtres, la peau s’altère et ces phénomènes, répétés, en accélèrent le vieillissement, aboutissant à une déshydratation chronique et à des modifications irréversibles de la peau. La micro circulation est modifiée, mal assurée ; l’apport en oxygène et nutriments se fait moins bien : la peau en souffre et se dégrade davantage.

Le froid, la pluie, les embruns, le brouillard, le vent… même et surtout si ce sont des "conditions de vie habituelles" à la campagne, à la mer ou en montagne, entraînent des phénomènes identiques à tout âge.

Les déséquilibres hormonaux, physiologiques (ménopause) ou artificiels (pilule contraceptive) accentuent ces problèmes.


__

haut

Soleil et radicaux libres

La conséquence de l’exposition aux rayons UV et IR, rayons "chauffants" du soleil, est la formation de radicaux libres en très grand nombre.

S’ils ne sont pas neutralisés par des éléments apportés par les fruits et légumes en quantité suffisante, ils engendrent des dégâts qui se propagent et provoquent ou accentuent tous les effets vus précédemment.

Les moyens nutritionnels faisant défaut, seule la complémentation adéquate ( OPC ) permet d’apporter à l’organisme ce qu’il ne peut, par ailleurs, manger en excès.


__

haut

Une réalité qui nous échappe

L’exposition aux rayonnements solaires génère la formation parallèle de radicaux libres

endommageant les tissus. Ces dégâts se propagent, des réactions immunitaires apparaissent,

aggravant ce tableau radicalaire qui cause finalement plus de dégâts que ceux induits par les UV seuls.


La stratégie concerne l’amélioration du tableau complexe que nous avons évoqué et détaillé, en :

- inhibant l’inflammation et l’œdème causés par l’exposition au soleil

- protégeant les structures de la peau sensibles aux UV

- agissant sur la pigmentation de la peau

- augmentant la microcirculation cutanée, assurant ainsi une meilleure oxygénation, micro nutrition et améliorant l’hydratation.


Les acteurs les plus puissants :

Les Oligomères ProCyanidoliques, OPC, du thé vert et des pépins de raisin, pris par voie orale

- ont une action anti inflammatoire ;

- se fixent aux protéines de la peau, protègent le collagène et l’élastine en agissant sur les enzymes responsables de leur dégradation ;

- agissent sur la pigmentation et diminuent les risques de vieillissement de la peau ;

- augmentent la micro circulation en assurant une meilleure nutrition.


Les vitamines B3, B6, C et E, le sélénium, le zinc, le manganèse et le cuivre stimulent les mécanismes de protection de la peau, ceux d’épuration cellulaire et ralentissent son vieillissement.

Les citroflavonoïdes, le cassis et le millet complètent les actifs précédents et favorisent le fonctionnement optimal de la peau.


Le curcuma et la grenade complètent la protection anti-inflammatoire et antioxydante par d’autres voies.


__

haut

Au soleil toute l'année, il faut parfaire le tout

Pour cela, vous devez veillez à :

- vous hydrater en buvant abondamment eau, thé vert…

- hydrater votre peau et éviter qu’elle ne se dessèche en respectant son film protecteur,

en limitant le plus possible bains et douches trop chauds. Ne "dégraissez" pas la peau avec des produits inadaptés. Le vrai savon d’Alep est idéal

- à la mer, rincer à l’eau tiède votre peau pour la débarrasser du sel et autres productions marines

- consommer fruits et légumes variés en abondance et avec leur peau quand c’est possible

- utiliser des filtres solaires larges et à les renouveler, mais vous avez compris que cela ne suffit pas !

- éviter formellement les heures chaudes et l’exposition immobile, les IR (rayonnements chauds) sont aussi dangereux : ils "cuisent" et dilatent les vaisseaux.


retour au sommaire

Complétez ces gestes simples et de bon sens avec :

OPC 75 Adulte®, en toutes circonstances et toute l’année.
Ses composants en font LE complément alimentaire protecteur cellulaire de la beauté de votre peau,
à effet anti-âge.


OPC Enfant®, pour préserver leur équilibre et leur vitalité au quotidien .
Sa formulation interactive est adaptée au renfort de leur organisme, dès le plus jeune âge.


OPC 250 Maxima Bigélule®, la protection antioxydante optimale (grâce à ses actifs sélectionnés et brevetés) quand les conditions d’exposition sont plus intenses : altitude, réflexion, mer, durée… et sur indications particulières de votre médecin ou dermatologue.


OPC 250 Maxima Bigélule® participe intensément à la protection de la cellule et de l’organisme contre le vieillissement.

Nous vous recommandons les produits suivants :

haut